LOGO-BANNER-sansPPVOA-700px

Le diagnostic réalisé rend compte d’un territoire relativement bien doté en équipements de services mais sur lesquels pèsent un certain nombre de menaces liées notamment à des problématiques de structuration de l’offre, de mise en adéquation de celle-ci avec les besoins et de répartition équilibrée à l’échelle du territoire. La présente fiche-action cible son intervention sur les champs suivants :

    • La connaissance des besoins des populations, indispensable notamment dans un contexte de redécoupage administratif. Ceci suppose d’actualiser à la fois la connaissance des besoins, parfois nouveaux, des populations et d’appréhender ces derniers à l’échelle du nouveau territoire, élargi à l’ancienne Communauté de communes des Vallons d’Anizy. Dans une logique de solidarité territoriale et de réponse aux besoins des populations, il s’agira notamment d’intégrer ce territoire et ses acteurs dans les réflexions devant permettre d’aborder des réponses aux besoins des populations.
    • L’amélioration de l’accessibilité des services publics auprès des publics éloignés par la diffusion des outils et moyens d’accès. Le diagnostic du Schéma Départemental d’Amélioration de l’Accessibilité des Services au Public (SDAASP) met à jour une forte dichotomie entre le nord, urbain et relativement bien connecté aux services de proximité et centraux, et le sud plus rural et isolé. Un travail de déclinaison devra être prioritairement engagé pour s’approprier et mettre en œuvre les recommandations identifiées à l’échelle départementale. Ainsi, si le SDAASP n’encourage pas explicitement la création d’un lieu de mutualisation labelisé MSAP (Maison de services aux publics), le Pays peut néanmoins engager des réflexions sur des solutions « souples » et « alternatives » pour améliorer la diffusion des services de proximité, auprès des publics et des zones géographiques isolées.
    • Le développement de l’armature commerciale de proximité, à travers deux leviers : la montée en gamme et le rééquilibrage de l’offre dans les espaces les plus urbains, et la structuration de pôles secondaires sur les zones peu denses du territoire. En effet, si le territoire est relativement bien doté, on constate localement quelques déséquilibres affectant la consommation de proximité et engendrant des phénomènes d’évasion au profit des pôles urbains extérieurs ou des grandes surfaces alimentaires. Ceci peut s’expliquer par l’insuffisance de certains types de commerces tels que les magasins d’alimentation de proximité (superette, épicerie, etc.), très peu implantés en dehors des principaux centres urbains. La diversité et la qualité des produits, les modes de vente et l’aménagement des établissements sont également des conditions d’attractivité sur lesquelles des marges de progrès persistent.

Exemples de projets inspirants venus d'ailleurs

Les exemples présentés ci-dessous sont des projets réalisés sur d’autres territoires. Ils permettent d’illustrer les projets qui sont susceptibles de pouvoir être financés dans le cadre du Programme LEADER du Pays Picard – Vallées de l’Oise et de l’Ailette.

Centre culturel "La Villa Gregam"

Grand-Champs

Située à Grand-CHamps, commune de 5000 habitants, la Villa Gregam est un centre dédié à la culture qui accueille des artistes en résidence sur plusieurs mois. Des visites gratuites sont possibles à tous moments de la journée du mardi au samedi midi ! La Villa Gregam, c’est aussi un lieu d’échange et de partage intergénérationnel lors des événements : Apéro et Barbecue Sonores, Fête de la Musique, Journée portes ouvertes… sans oublier les initiations !

La Villa Gregam, c’est aussi un lieu d’échange et de partage intergénérationnel lors des événements : Apéro et Barbecue Sonores, Fête de la Musique, Journée portes ouvertes… sans oublier les initiations !

Chaque mois, les artistes en résidence à la Villa Gregam proposent des initiations de leur art au public. Elles ont lieu les mercredis et samedis en fonction des artistes. 

Tiers-lieu "Chez Yvonne"

Montcontour

A Moncontour, comme de moins de 1000 habitants, « Chez Yvonne » propose un programme d’actions très riche : des « Ecoutes numériques » destinées à aider gratuitement les particuliers à utiliser au mieux les outils numériques (communiquer, rédiger des documents, organiser ses photos, naviguer de façon sécurisée sur internet…), des « cafés solidaires numériques » pour apprendre à se servir de son ordinateur, à en faire la maintenance ou à utiliser des logiciels libres, ou encore des « ateliers e-admin » – animés par des intervenants de la Caf et de la Carsat – pour utiliser des services administratifs en ligne. Comme de nombreux tiers-lieu, « Chez Yvonne » propose également à la location un espace de co-working ainsi qu’une salle de réunion. Les partenaires de « Chez Yvonne » travaillent par ailleurs à l’élaboration d’un living lab dédié à la Silver Economy.

leader-projet-cotesdebar-cinemaquivagabonde

    « Un cinéma qui VAGABONDe »

    GAL Côte des Bar en Champagne

    « Un cinéma qui VAGABONDe » est un projet d’équipement et mise en place d’une structure de cinéma itinérant qui sera partie intégrante du Cinéma Le Vagabond, situé à Bar-sur-Aube.
    Ce projet permet d’organiser et de réaliser plusieurs projections de films d’Art & Essai dans tout le territoire de la Côte des Bars en Champagne, mais aussi de louer le matériel de projections et l’accompagnement technique à d’autres structures locales désirant organiser de façon autonome des projections de matériel audiovisuel.

    Porté par la société coopérative CASACINE, le projet financé par le FEADER à hauteur de 30 000 €.

    C’est Bio l’Anjou : tiers-lieu culinaire

    GAL Loire Angers et Layon

    Le projet consiste à la création d’un tiers-lieu culinaire met à disposition des professionnels un outil et une offre de services. Ce lieude 700m² propose un atelier de découpe, un laboratoire professionnel aux normes, une cuisine pédagogique mise à disposition pour des formations, un bureau partagé, une salle de réunion, ainsi qu’une conserverie pour transformer les surplus de légumes bio.

    Porté par la SAS C’est bio l’Anjou, le projet est financé par LEADER à hauteur de 32.000 €.

    Pour plus d’infos : cliquez ici

    Mobil'Argonne - Proposer un bouquet de solutions de mobilités en milieu rural

    Communauté de Communes Argonne Ardennaise

    Dans l’objectif de proposer un bouquet de solutions de mobilités, la coordination des actions et l’accompagnement aux changements de comportements sont les fils conducteurs du projet, qui comprend un transport à la demande à vocation sociale, le déploiement d’un réseau d’auto-stop organisé. La démarche interagit avec une plateforme de mobilité départementale. Les démarches de mobilité solidaire et de transition énergétique sont également intégrées plus largement au projet de territoire. De même, la poursuite de la politique d’actions délocalisées évitant les déplacements de population est visée par l’implantation d’espaces de télétravail et un dispositif de soutien aux commerces itinérants.

    leader-projet-thierache-jeshopinthierache

      “Je Shop’in Thiérache »

      GAL du Pays de Thiérache

      En 2018, le PETR Pays de Thiérache a validé un plan d’actions en faveur de l’économie de proximité et de son animation.  À cet effet, une application mobile a été créée pour fidéliser les clients de Thiérache et promouvoir les commerces de proximité. Sur cette application, les commerçants ont la possibilité de paramétrer leur programme de fidélité selon : le taux de fidélisation (en fonction de l’activité et du panier moyen), le délai de validité des offres (1 mois, 2 mois, 6 mois, 1 an).

      Porté par le PETR Pays de Thiérache, ce projet est financé par le FEADER à hauteur de 14 494,15 €.

      leader-projet-guyane-nord-containart

        CONTAIN’ART

        GAL Nord Ouest Guyane

        Contain’ art est un container mobile, (déplacé sur un camion ou en pirogue) équipé de technologies de pointe dédiées à la création artistique. Il se déplace sur le territoire et proposera des supports pédagogiques « clés en main », des ateliers de pratique artistiques et numériques, des résidences d’artistes, des formations. Contain’art a pour objectif de faciliter l’accès au numérique au plus grand nombre et faciliter la rencontre avec les œuvres d’art via l’utilisation du numérique. Il est ouvert aux écoles de l’ouest guyanais, aux artistes/artisans et à tous les porteurs de projet du territoire.

        Porté par l’Association de la Maison des lycéens du LPO Elfort, le projet financé par le FEADER à hauteur de 37 379,37 €.

        Des produits locaux accessibles à tous

        GAL du Pays de Cornouaille

        Le projet est porté par Emmaüs en synergie avec A vos Papilles. Les 2 associations souhaitent travailler ensemble et expérimenter, en 2021, un projet de point de vente de produits locaux, en cogestion, dans les locaux d’Emmaüs Primelin et plusieurs actions de sensibilisation à une meilleure alimentation, en particulier pour les populations plus défavorisées.

        Porté par l’association Emmaüs Primelin, le projet est financé par LEADER à hauteur de 30 000 €.